Tendances Maquillage et coiffures Printemps-Été 2013

Recherches et prévisions par Nadine Wilike

 Ecrit par Zoe Garton

 

MAQUILLAGE

D’une multitude de couleurs à un aspect plus simple et frais, ce sont les collections de prêt à porter qui offrent différentes manières de parfaire un look pour aller avec n’importe quelle tenue, pour toutes occasions. Catwalk yourself vous présente un résumé des tendances les plus innovantes et populaires de cette saison, de la dernière innovation pour ongles à l’ode d’un sourcil broussailleux.

LES ANNES 1960

Jean Paul Gaultier                                          Marc Jacobs

Les techniques de maquillage classique étaient de mise afin de mettre en œuvre cette tendance 1960 qui ne cesse d’être actuelle. Cela prit la forme de lignes flottantes afin de créer des yeux de biches.

Les cheveux volumineux et hérissés, associés aux lèvres couleur pêche incarnèrent cette vibration fun et frivole. On pouvait voir cette tendance chez Jean Paul Gaultier, qui prit Jane Birkin comme muse.

Marc Jacobs utilisa des sourcils épais afin de mettre en scène le thème des années 196O, et qui pouvait le mieux représenter ce look que Cara Delevigne.

Ses sourcils allaient de paire avec un maquillage neutre, et particulièrement des lèvres pâles afin de s’assurer que l’attention soit portée sur la partie haute du visage.

 

Louis Vuitton                       Moschino

Louis Vuitton opta pour un œil vif afin de conserver la nature psychédélique particulière des années 1960. Pour cela, l’eyeliner tirait les cils vers le bas tandis que l’ombre à paupières colorée avec un effet ciré dominait les paupières.

Moschino mit tout en œuvre pour coller à l’époque des années 1960. Des cils géants à la Twiggy étaient associés à des lèvres rouges rubis pour mettre en avant toutes les parties du visage.

YEUX TRES MAQUILLES

  

Donna Karan               Christian Dior             Cheap & Chic             Chloé

Les yeux étaient le parfait terrain de jeu pour mélanger les couleurs. Cela fut le cas de Donna Karan qui utilisa les yeux comme prétexte pour faire un look imposant. Alors que le reste du visage restait neutre, les yeux rose vif et les cils étaient tout simplement éclatants.

L’innovation de Dior fut représentée par une nouvelle approche en terme de maquillage pour les yeux. Des tons verts, bleus, violets et roses étaient seulement la partie émergée de l’iceberg, avec des cristaux Swarovski étincelants qui créèrent l’effet absolu.

Connu pour leur approche jeune et joueuse, Moschino Cheap and Chic minimisait le teint ce qui mettait immédiatement en valeur les traits bleus positionnés en dessous des yeux.

Enfin, Chloé resta simple, mettant l’accent uniquement sur les yeux. Les fards bronzés et cuivrés étaient faciles à porter.

Sourcils Imposants


Zac Posen                  Etro                             Versace                     Giorgio Armani

Cela a vraiment été l’année du sourcil imposant et rien de mieux pour renforcer une tendance que la fashion week. Les différentes manières dont le sourcil peut être utilisé afin de changer ou de souligner les courbes du visage étaient représentées.

Lorsque Zac Posen choisit les sourcils afin de mettre en avant un look sophistiqué, les sourcils de Etro mettaient en valeur un visage aux courbes très marquées plus lisse et extrême. Les sourcils de Versace étaient sexy (évidemment) avec leurs tons plus nuancés, tandis que les sourcils relevés de Giorgio Armani créèrent un look élégant.

PEAUX NATURELLE

Ralph Lauren               DKNY                        Dolce & Gabbana          Valentino

Le maquillage simple d’été sublima une chose: la peau naturelle. Cet aspect discret fut évident chez Ralph Lauren où le maquillage était net et travaillé.

Cela fut vrai pour DKNY, avec une finition de velours afin de ré hausser une apparence fraîche tout en permettant des contours subtils. La Maison Valentino choisit d’ajouter une délicate touche de rose teinté aux lèvres et aux joues. Dolce&Gabbana optèrent aussi pour la peau fraîche et rosée, avec seulement un petit trait discret d’eyeliner.

 

Burberry                               Prada

Il y a ce petit quelque chose à propos du rouge à lèvres, qui a le potentiel de changer radicalement la dynamique du visage. Burberry prouva cela, avec du rouge à lèvres mate qui ajouta instantanément une dynamique de couleur au visage. Cela créa les prémices d’une fabuleuse palette de couleurs.

Prada utilisa le rouge à lèvres pour contrer le comportement le plus masculin incarné notamment par les cheveux courts ébouriffés.

   

Loewe                                  Dries Van Noten                   Jason Wo

Le rouge à lèvres de Loewe se rapprocha du style gothique, avec des couleurs sombres et profondes. Les lèvres dominaient cette tendance, assorties d’une peau pâle avec des yeux ombrés.

Dries Van Noten, en comparaison, apporta le parfait exemple de comment les tons fushia peuvent discrètement et délicatement enluminer n’importe quel look, bien que le blanc persistait pour une fraîche touche d’été.

Pas besoin de chercher plus loin pour comprendre que le rouge à lèvres rouge est la couleur à choisir. Les tons écarlates de Jason Wu incarnèrent le chic Parisien, étant certains d’apporter une touche glamour à la plus simple des tenues.

 

LES ONGLES

Peter Som                  Rag & Bone                 Jason Wo                   Vivienne Westwood

Les ongles connaissent leur grand moment de gloire, devenant le produit qui se développe le plus sur le marché de la beauté. Avec la possibilité de mixer les couleurs et les effets (de marbré au style cuir), cela ne fait aucun doute.

Auparavant, le blanc était uniquement envisagé comme la couleur de choix pour le bout des faux ongles.

Il domine à présent l’ongle entier et dans des tons plus pâles il représente désormais une nouvelle approche aux vernis à ongles. Le blanc glossé de Rag et Bones était tout simplement sublime.

Malgré les teintes plus foncées comme symbole de l’automne/hiver, la palette monochrome très tendance pour cette saison Printemps/Été peut être maintenue avec des vernis foncés assortis à des tenues blanches comme chez Jason Wu par exemple.

L’innovation du vernis à ongles de la dernière année amena l’effet deux tons. Cela englobe un contraste de couleurs, qu’il s’agisse d’une petite touche comme chez Peter Some, ou bien d’une couleur différente, comme représentée par le label de Vivienne Westwood.

 

COIFFURE

Loin de la jouer simple, la saison printemps/été 2013 semble parée pour être la saison d’une multitude de mèches fabuleuses. Des coiffures relevées sur le haut de la tête des années 1960 aux coiffures plus modernes avec les cheveux tirés en arrière, les coupes seront tout sauf normales.

Les cheveux attachés ne seront plus attribués à certains évènements chics, de même que les ondulations dans les cheveux qui désormais sont souples, ébouriffées, voir même crépues. Catwalk yourself vous présente un résumé des tendances coiffures les plus innovantes et accrocheuses de cette saison.

LES ANNES 1960

   

Jean Paul Gaultier                        Marc Jacobs                 Louis Vuitton

Bien que l’année 2013 soit l’année de la progression, des avancées technologiques et d’un ton plus moderne en général, la coiffure tout en hauteur reste nostalgique des années 1960.

Marc Jacobs quant à lui donna un effet plus moderne à ce type de coiffure avec une raie sur le coté. Louis Vuitton opta pour le look classique des années 1960.Ce fut probablement Jean Paul Gaultier qui présenta la coupe de cheveux la plus représentative des années 60 avec des ondulations lâches et frivoles.

 

LES SERRES TETES ET BANDEAUX


Dolce & Gabbana         Marc Jacobs                Fendi                        Blugirl

La saison précédente fut celle du turban, cette saison tourne autour des serre têtes et des bandeaux. Dolce & Gabbana optèrent pour un bandeau en soie classique tombant dans le cou, le parfait accessoire pour balayer les cheveux du visage au cours de cet été italien mémorable.

Marc Jacobs s’inspira des pays africains avec un bandeau plus épais et couvrant pour la tête. Deux bandeaux étaient superposés pour illuminer immédiatement la tenue.

On a pu voir une approche encore plus moderne chez Fendi, avec une nouvelle manière d’enrouler le bandeau. Des serpentins jaunes rejetaient les cheveux en arrière créant un effet plus lisse.

Bluegirl, à l’opposé, optait pour le favoris des festivals: le bandeau à fleurs, pour une approche «légère brise». Louis Vuitton utilisa également un bandeau féminin avec un petit nœud innocemment positionné sur le coté.

 LES CHEVEUX ONDULES

   

Burberry                              Diane Von Furstemberg         Versace

Vous savez que la saison Printemps Eté est arrivée lorsque les ondulés capricieux sont portés lors d’une journée estivale.

Burberry fut le parfait exemple sur le podium, avec des mèches relâchées, texturées et ébouriffées, portées sans effort pour une approche sans contraintes.

Diane Von Furstenurg ajouta du glamour à ses mèches. Les cheveux furent brushés pour créer des ondulés structurés. Cette structure ajoutée était sophistiquée sur les cheveux longs et mi-longs. Les ondulés de couleurs donnaient un coté chaleureux à la coupe, particulièrement sur des cheveux ombrés.

Les ondulés de Versace sont symboliques de leur leader – Donatella. Des ondulés épais et lâches exsudaient ce sex-appeal qui définit la marque. Brushés afin de créer des cheveux volumineux et épais, les ondulés étaient exubérants.

Phillip Lim                                           Viktor & Rolf

Philip Lim réussit à rendre l’ondulé classique complétement différent. Les ondulations furent retravaillées pour que cette texture crépue et ébouriffée soit créée.

Viktor & Rolph créèrent les ondulés typiques de nos journées d’école primaire; tressés avant d’être tirés en arrière. Cette effet crêpé commence en dessous des oreilles, ce qui offre une chevelure volumineuse et audacieuse.

 

CHEVEUX PLAQUES

Etro                                         Gucci                                      Michael Kors

Le dernier look androgyne est celui des cheveux plaqués en arrière. Pour beaucoup, cela est tout sauf féminin. Etro donnait l’exemple avec des cheveux plaqués sur le dessus ou bien sur les côtés. Cette coupe sculpte le visage immédiatement et sera adoptée uniquement par celles qui osent.

Les cheveux plaqués de Gucci accentuaient le visage. En particulier avec une raie au milieu ainsi qu’une queue de cheval enroulée et plaquée en arrière. C’était le meilleur exemple pour dégager le visage tout en conservant une texture lisse et douce.

Le look d’habitude assez dur des cheveux plaqués fut atténué avec succès par Michael Kors. Il utilisa une raie de côté afin de mettre en place les cheveux, cependant, le reste des cheveux était délicatement attaché en queue de cheval ou bien laissé lâche. Probablement le style de cheveux plaqués le plus adaptable.

Rodarte                                                         Giambattista Valli

Rodarte présenta le dernier style de cheveux plaqués. Il utilisa une coupe tendance mais risquée. La plupart des cheveux était ultra plaquée sur le côté, récréant un effet de tombé naturel du cheveux.

Giambtista Valli décida de dégager le visage sans l’aide de bandeaux. Il utilisa du gel à la place, avec les cheveux lâchés sur l’arrière.

 

LES CHEVEUX SURELEVES

Jean Paul Gaultier                                            Oscar de la Renta

Les cheveux surélevés ont quelque chose de révolutionnaire. Auparavant attribués aux bals de promos et aux mariages, cette saison présenta quelque chose de nouveau, de plus radical. Jean Paul Gaultier représenta très bien cela. Utilisant le film «Recherche Susan désespérément» comme source d’inspiration, les boucles serrées et ébouriffées descendaient sur le coté avec le reste des cheveux tenu par un nœud noir chic.

Même le leader des robes classiques choisissait de réinventer les cheveux surélevés. Oscar De La Renta ajouta un peu de vie au «french twist» (torsion française) avec une injection moderne de couleurs.

Vera Wang                                                    Chloé

Vera Wang utilisa une approche plus désordonnée des cheveux surélevés. Ce style impressionnant était travaillé dans le but de créer un enroulement de mèches sur le haut de la tête. Cet effet «turban» sera une superbe façon de créer un gros volume.

Chloé choisissait de recréer une queue de cheval basse, le plus souvent utilisée les jours où les cheveux n’en font qu’à leurs têtes. Une raie de coté chassant les cheveux sur le devant, avec une queue de cheval sur l’arrière – Viva la revolution!

 

Zoe Garton

Ecrit par Zoe Garton

Zoe Garton was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project. She has a fervour for fashion and graduated with a BA (Hons) in History at University College London. Zoe is responsible for our Ready-to-Wear and Haute Couture sections.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>