Dolce & Gabbana

Automne/Hiver 2012-13 - D&G appartenant maintenant à un passé obscur et lointain, le duo dynamique s’est consacré corps et âme à ce défilé extravagant. Les lustres couverts de guirlandes de roses n’étaient que les prémices de la collection, chaque pièce semblant avoir été dorée à l’or fin. C’était historique non seulement parce que les vêtements étaient sublimes, mais aussi parce qu’ils semblaient venir de l’élite du XVIIIème siècle, avec des imprimés de chérubins empruntés à la peinture classique. L’opulence des capes noires, des robes de velours et des manteaux ornés d’épaisses broderies était aussi sensuelle qu’ensorcelante. De lourdes décorations et d’abondants bijoux dorés s’enroulaient autour de la taille, se déposaient sur les poches, les encolures et sur les manteaux, les robes, les jupes et les hauts. Si les vêtements n’étaient pas ornés d’or, ils étaient couverts de fleurs, ces dernières étant tissées en dentelles délicates sur d’adorables knickers. Des boucles d’oreilles lustre, de la soie, de l’or, du velours et de la dentelle symbolisent la même chose : la sensualité, le luxe et une beauté renversante.

Zoe Garton

Ecrit par Zoe Garton

Zoe Garton was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project. She has a fervour for fashion and graduated with a BA (Hons) in History at University College London. Zoe is responsible for our Ready-to-Wear and Haute Couture sections.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>