Rick Owens

Automne/Hiver 2012-13 - Ce défilé automne-hiver de Rick Owens fut la version mode du détraqueur de J.K. Rowland. Des flammes s’allumèrent au-dessus du podium, préparant l’entrée des mannequins, qui étaient tout simplement fabuleuses avec des cagoules effilochées retravaillées, de grandes longueurs de tissus drapés et des vêtements d’extérieur aux allures de cape.  C’était comme si la grande faucheuse avait débarqué; chaque centimètre carré du corps était recouvert de vêtements immensément longs, ne laissant pas voir de chair autre que le bout des doigts sortant de mitaines – la superposition était cruciale à ces effets de drapés. Il y avait un élément d’inachevé également, comme si le tissu n’avait pas été découpé; plutôt que de sculpter la silhouette, il l’enveloppait et se terminait en bords bruts. Pour souligner cette impression d’absence de vie, la palette de couleurs allait du charbon au gris cendre, en s’aventurant parfois légèrement vers les crème et les marrons. Owen a fait la déclaration du jour, le message était éphémère mais il était clair.

Zoe Garton

Ecrit par Zoe Garton

Zoe Garton was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project. She has a fervour for fashion and graduated with a BA (Hons) in History at University College London. Zoe is responsible for our Ready-to-Wear and Haute Couture sections.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>