Mugler

Automne/Hiver 2012-13 – L’ange avait atterri, tandis qu’à l’ouverture du spectacle un profil d’ailes prenait place au centre de la scène, les mannequins vêtues de blanc candide firent leur apparition. C’était rafraîchissant et revigorant de voir autant de blanc après tout le noir de Milan. L’idée était très originale, certains mannequins étaient encapuchonnées et arboraient des formes d’ailes crées par des manches en fourrure, dans d’autres cas les corsages souligné par une structure de corset retenaient de longues franges tombant en cascade sur les jambes. Une fois de plus, les mannequins défilèrent deux par deux ou trois par trois, renforçant la collection comme jamais. Les formes angulaires dessinaient des épaules aux dimensions exagérées, des tailles étroites et sans doute une forme légèrement alien. Du noir venait se juxtaposer au blanc, soit drapé sur du blanc en superposition, soit sur des tenues ajustées en mousseline, fourrure et PVC. Les silhouettes distordues étaient presque postmodernes, les rendant difficiles d’accès pour les consommateurs. Néanmoins, une originalité rafraîchissante.

Zoe Garton

Ecrit par Zoe Garton

Zoe Garton was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project. She has a fervour for fashion and graduated with a BA (Hons) in History at University College London. Zoe is responsible for our Ready-to-Wear and Haute Couture sections.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>