Martin Margiela

Automne/Hiver 2012-13 - Jouant avec les proportions une fois encore, la collection n’était pas ce qu’elle semblait être, cachée derrière le mystère de Martin Margiela lui-même. D’abord la normalité même – un tailleur noir – avec une unique bague surdimensionnée. Puis un chemisier légèrement déconstruit précédant des pantalons vrillés et des vestes comme des camisoles de force avec des manches cousues dans les poches de devant. Ce qui sembla être normal se révéla ne pas l’être du tout : les bras qui semblaient être des manches étaient loin d’en être, et des fentes découpées dans les pantalons créaient une ouverture pleine d’esprit. Les vestes droites étaient surdimensionnées, tombant des épaules et se terminant sous les genoux. Des manches brunes tombaient de robes tuniques grises et de chemisiers fuchsia, créant cet air inachevé qui fonctionne si bien avec Margiela. Les cols étaient traités à l’extrême, se terminant au-dessus des oreilles des filles; ce qui fut vrai également des hauts à col polo. Margiela mène loin la notion de dimension, créant des vêtements dysfonctionnels et jouant avec nos esprits.

Zoe Garton

Ecrit par Zoe Garton

Zoe Garton was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project. She has a fervour for fashion and graduated with a BA (Hons) in History at University College London. Zoe is responsible for our Ready-to-Wear and Haute Couture sections.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>