Vivienne Westwood

Printemps/Été 2011 - Il y avait beaucoup d’influences dans cette collection, j’y ai vu des clins d’œil aux années 60 et 70, et même aux années 80. Située devant un fond de postes de télévision démodés et s’ouvrant sur la chanson Golden Years (1975) de David Bowie, la collection nous a immédiatement fait penser : rétro. Il y avait une légère arrogance façon parvenu de Wall Street dans l’air. Les mannequins se pavanaient plutôt qu’elles ne marchaient, fières d’être ostensiblement vêtus de haute couture. Les pantalons gris baggy, certains à taille haute, d’autres à carreaux étaient en accord avec les bretelles à rayures vives et les épais costumes à fines rayures rappelaient le temps des gros téléphones portables et des attaché-cases rouges. Elle les avait associés à un look plus punk, montrant des costumes en PVC et des jeans baggy déchirés. Il y eut des vestons en jean éclairés de couleurs psychédéliques vives, des t-shirts aux motifs floraux ou peints de graffitis portés avec des pantalons blancs rayés de marron. Elle ressuscita pour nous le vendeur au porte-à-porte des années 1970 avec son pantalon de tartan blanc et rouge et sa veste de costume blanche, l’écolier de classe d’élite avec sa veste de sport rayée et le clown de la classe avec son costume de satin pêche et sa chemise violette. Chacun peut trouver son bonheur dans cette collection pétillante et rétro .

Jemma De Blanche

Ecrit par Jemma De Blanche

Jemma De Blanche is a fashion and lifestyle journalist with a background in marketing and copy-writing, is in awe of all things creative and loves getting lost in a good book, a beautiful picture or the creativity of new collection. Jemma handles the Fashion in Film pages and the Men's catwalk reviews.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>