Dolce & Gabbana

Printemps/Été 2011 - Le défilé ressemblait plus à un concert d’Annie Lennox avec des tickets VIP qu’à un défilé Dolce & Gabbana. Ils semblaient être retournés aux basiques, offrant des essentiels de garde-robe plutôt que des nouvelles pièces avant-gardistes. Ceci n’est pas un reproche cependant car leur style est absolument immaculé. Des complets trois pièces pointus blancs, en lin et en coton, des chemises de soie, parfaitement ajustées sur les corps sculptés des mannequins. Ils montrèrent des sous-vêtements de luxe, des vestons et des pantalons décontractés, des t-shirts en maille fins transparents et des boxers en soie. Le look devient plus affuté encore lorsque la couleur tourne au noir sur des costumes de soie et des cravates étroites, des combinaisons-pantalon à rayures noires et blanches et un blouson de cuir.  Les vêtements prennent ensuite un style plus campagnard avec des pantalons feu-de-plancher et des casquettes plates, des chemises à bouton sur un col en V et des morceaux de corde en guise de ceintures. Ils semblaient mettre l’accent sur ce retour aux basiques en particulier lorsque le mannequin Tony Ward, qui fut l’égérie de leur première campagne homme fit son entrée. Cette collection fut l’élégance-même, tout simplement.

Jemma De Blanche

Ecrit par Jemma De Blanche

Jemma De Blanche is a fashion and lifestyle journalist with a background in marketing and copy-writing, is in awe of all things creative and loves getting lost in a good book, a beautiful picture or the creativity of new collection. Jemma handles the Fashion in Film pages and the Men's catwalk reviews.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>