Alexander McQueen

Automne/Hiver 2010-11 - La dernière collection homme de Lee McQueen avant sa mort montrait des imprimés et des textures que seule la nature pouvait égaler. Il avait assorti les tissus avec le papier peint qu’il avait utilisé pour décorer la scène, ses mannequins avaient un regard sinistre et la musique country évoquait un coté colonial lourdaud. Les imprimés et les couleurs faisaient penser à un vieux bar à cocktail des années 70 avec des marrons ternes et des tons jaunâtres. Le défilé tourna ensuite au noir, gris et blanc, conservant une atmosphère sadique mais la rendant plus glauque, avec des caoutchouc et du PVC, des manteaux ton sur ton avec des couches distinctes pour chaque texture, des cagoules de ski ne laissant apparaître que les yeux du mannequin, et des gants, donnant l’impression que les vêtements dévoraient tout. C’était moins théâtral qu’à son habitude, mais en accord avec la noirceur McQueen.

Jemma De Blanche

Ecrit par Jemma De Blanche

Jemma De Blanche is a fashion and lifestyle journalist with a background in marketing and copy-writing, is in awe of all things creative and loves getting lost in a good book, a beautiful picture or the creativity of new collection. Jemma handles the Fashion in Film pages and the Men's catwalk reviews.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>