Valentino

Automne/Hiver 2011-12 – Comme l’on pouvait s’y attendre, ce fut une collection angélique d’argent et d’or, de vert olive doux et de blancs qui glissa sur le podium. Restant fidèle à elle-même, la collection était incroyablement féminine et romantique, avec une petite touche médiévale. Rouge et noir cassèrent la palette tendre tout en conservant une allure d’ensemble béatifiante renforcée par de l’or fin dans les cheveux et sur la lèvre supérieure. C’était une silhouette mince; les robes étaient droites avec des manches longues et épousaient les formes. Des robes métalliques sensationnelles défilèrent; elles étaient d’une légèreté extrême, faites des matières les plus fines. Très peu de peau était apparente, ce qui ajoutait à l’élégance. Des modèles de soie avec des attaches médiévales autour du cou et de la taille tombaient jusqu’au sol, et leur seule coquetterie était une taille marquée. Malgré tout, des mousselines transparentes firent une brève apparition, mais associées à de longues jupes blanches, de sorte qu’il n’y ait rien d’autre dans l’œil du spectateur que de la beauté pure. La couture Valentino façon Maria Grazia Chiuri et Pier Polo Piccioli.

Zoe Garton

Ecrit par Zoe Garton

Zoe Garton was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project. She has a fervour for fashion and graduated with a BA (Hons) in History at University College London. Zoe is responsible for our Ready-to-Wear and Haute Couture sections.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>