Les années 1980 – 1990

«Du haut de ses 1m80 et avec des jambes interminables comme sa mère, c’est un peu comme si une charmante petite girafe entrait dans l’arène royale»

Vogue, mai 1981 (à propos de Lady Diana)

1980s Fashion Chanel suit

Copyright © AFP / Jean-Pierre Couderc / Roger-Viollet – Chanel suit 1983

Les années 80

 

De grands changements sociaux et économiques eurent lieu dans les années 80. L’année 1989 a vu la chute du mur de Berlin ainsi que la fin de la guerre froide,  grâce à l’abolition du Pacte de Varsovie mené par l’URSS qui mettait un terme aux hostilités politiques envers les pays occidentaux. La fin du communisme en Europe de l’Est conduisit à l’indépendance de chaque pays et à une occidentalisation massive de l’Europe de l’Est. Les pays en développement à travers le monde furent confrontés à des conflits d’ordres économiques et sociaux. Ce fut notamment le cas de l’Éthiopie qui connu à cette époque une grande famine, amenant le pays à devenir tributaire de l’aide internationale pour subvenir à ses besoins en nourriture. C’est à cette occasion que le célèbre concert Live Aid fut mis en place par Bob Geldof en 1985 pour récolter des fonds pour le pays.

Le mariage royal de Lady Diana et du Prince Charles fut célébré en 1981 en Grande Bretagne. Ce mariage fut suivi à la télévision par 750 millions de personnes, et c’est à cette occasion que Lady Di avec sa traine de 25 mètres de long lança la robe meringue. La plupart des pays développés ont connu la récession du début des années 80. Les États-Unis et le Japon sortirent de la récession assez tôt, bien que le chômage restait élevé dans les pays touchés. La production de vêtements commença à se délocaliser vers des pays où la main d’œuvre était moins chère et les avancées technologiques continuèrent à progresser. De plus en plus de personnes avaient accès aux ordinateurs et Internet fit son apparition. Avec l’arrivée du congé maternité dans les pays occidentaux, l’égalité salariale et l’augmentation du nombre de femmes sur le marché de l’emploi, le «power dressing» ou mode de la femme active était en plein essor.

Arts et culture

1980s Fashion Dynasty

Les séries télés devinrent très populaires au cours des années 80. Miami Vice, Dynasty ou Dallas étaient suivis par des millions de personnes qui ne tardèrent pas à copier les coiffures volumineuses ainsi que la tendance des épaulettes. Les grosses productions à succès étaient de plus en plus nombreuses, comme par exemple ET, Retour vers le futur et Indiana Jones qui devinrent des films cultes. La mode fut largement influencée par la musique. Avec l’arrivée des chanteurs solos (contrairement aux groupes des années 70), Prince fit ses débuts et introduisit  un nouveau style de musique et de mode. Michael Jackson quitta le groupe des Jackson 5 et imposa son style emblématique tandis que Madonna devint une grande icône de mode. Toutes ces icônes étaient connues pour leurs styles différents, autant que pour leurs musiques. Ils commencèrent  à influencer la jeune génération à l’échelle mondiale.

Les formes et les silhouettes

Avec l’augmentation du nombre de femmes au travail et l’influence de la première  ministre britannique, la mode de la femme active arriva au premier plan. Les tailleurs commencèrent à se démocratiser, même si les épaulettes saillantes restaient prédominantes afin de créer une silhouette structurée. Les robes de taffeta avec de gros nœuds étaient de couleurs vives et fluorescentes tandis que les  tee shirts oversized et robes arboraient des motifs bariolés. La mode des femmes étaient aux chemises à manches tombantes sous les épaules, aux manches trois quart ou retroussées, aux hauts courts, chaussettes assorties ou encore aux pulls noués à la taille.

Pantalons en cuir, jeans délavés, Levis 501 et pantalons en velours côtelé étaient tous considérés comme élégants. Une autre tendance chez les jeunes femmes était d’exposer leurs soutien-gorges. On pouvait les voir à travers un haut en maille ou bien sous une grande veste en jean et ce look fut largement encouragé par Madonna. La collection «Sorcières» de Vivienne Westwood fut un succès dans les années 80 ainsi que sa dernière collection en collaboration avec McLaren. Des vêtements aux formes, coupes et proportions bizarres étaient fabriqués en utilisant la technique du drapé. Les vêtements n’étaient pas découpés sur une table ou sur une planche, mais sur le corps directement en tirant, enroulant et puis coupant le tissu.

Fashion 1980s Pierre Cardin

Copyright © AFP / Roger-Viollet – Pierre Cardin / January 1982

Les sous-vêtements de créateurs devinrent tendance au cours des années 80. Ils étaient faits le plus souvent de broderies en dentelle, de caracos avec soutien-gorge intégré et dans les tons pastels. Influencés par la publicité et les célébrités, les gens accordaient de plus en plus d’importance aux sous-vêtements élégants comme par exemple le film «Retour vers le futur» où Michael J Fox s’exposait en Boxer Calvin Klein violet.

Pour les adolescents les sous vêtements fun devinrent tendance, surtout pour les filles. Cette tendance de mode provenait d’Australie où les sous vêtements étaient considérés comme des basiques, avec des shorts en coton ajustés au-dessus du genou de couleurs vives et bariolées. En 1986, le magazine Dolly publia un article sur un motif fun pour sous vêtements à réaliser soi même.

Nouveau Romantisme et l’après Punk des années 70

Punks Fashion 1980s

Copyright © AFP / Roger-Viollet – Punks 1985

Le Nouveau Romantisme était une scène de club londonien du début des années 80. Issu de la scène punk, la plupart des habilleurs de l’époque n’étaient plus vraiment intéressés par la tendance punk, mais plus portés sur la mode. Ils étaient donc à la recherche de nouvelles idées pour attirer l’attention. Le nouveau look romantique était haut en couleurs. Influencé par des scènes de l’histoire, il se traduisait par l’aspect théâtrale des fioritures et des tissus affriolants. Ce look pirate fut diffusé par Vivienne Westwood. Les nouveaux romantiques faisaient un réel effort afin de paraître beaux, exubérants et attrayants de manière narcissique.

Un style gothique post punk émergea dans les années 80 bien qu’ayant débuté à l’ origine dans les années 70. Ce mouvement était populaire en Europe et en Amérique notamment à Los Angeles. Ce style était composé de vêtements noirs fabriqués à partir de matériaux inhabituels tels que le cuir, la résille et la dentelle. Les femmes portaient des corsets bien que filles et garçons portaient encore des Doc Martens comme accessoire principal. Leur tendance capillaire était aux cheveux longs et crêpés, la peau pale et une importante couche de maquillage. Le style punk était toujours d’actualité dans les groupes de musiques comme les Guns N ‘Roses qui portaient des vestes en jean décorées d’épingles de sureté, de patchs, de boutons et de bouts de tissus dépareillés.

Paninaro

Le terme «Paninaro» était utilisé pour décrire un certain groupe de personnes à Milan au milieu des années 80. Les «Paninaro» étaient un groupe d’Italiens qui traînait dans les fast foods et les sandwicheries. Ce groupe avait sa propre culture, son argot et même  deux magazines appelés  “Il Paninaro” et “El cucador”. Ils s’intéressaient à la mode et portaient des chemises et des jeans retroussés à la cheville de grands designers comme Versace ou Armani; tandis que leurs Levis 501 allaient de paire avec des blousons d’aviateur et des bottes Timberland. Les Ray-Ban étaient également tendance afin de compléter leur style. En 1986, les Pet Shop Boys rendaient hommage à cette culture en intitulant une de leur chanson”Paninaro”.

Les Vêtements de sport

A la recherche d’une vie plus saine, de plus en plus de personnes se mettaient au sport et on commençait à trouver des vidéos de fitness. Jane Fonda avait ses propres vidéos qui mettaient en avant les vêtements de sport et des tenues décontractées. Les bodys, leggings, et guêtres étaient très en vogue et accessoirisés de bandeaux. Les justaucorps étaient de couleurs vives, à rayures ou à pois. Des films comme Fame ou Flashdance soulignèrent cette tendance  en montrant des sweatshirts évasés laissant une épaule dénudée ainsi que des pulls oversize.

Fashion S1980s Madonna

Copyright © AFP / Orion / The Kobal Collection / Schwartz, Andrew

Accessoires
Les bijoux fantaisie étaient partout et plus on les remarquait, mieux c’était! De grosses boucles d’oreilles dorées ou en perles étaient portées avec des bijoux brillants presque tous les jours. Les talons hauts et chaussures plates furent portés par la princesse Diana qui amena la tendance des chaussures à petits talons. Vers la fin des années 80, les compensées et chaussures or/argent étaient portées pendant l’été. Les Doc Martens des années 70 étaient toujours populaires. Toutefois, les filles commencèrent à les assortir avec des robes à fleurs pour créer un look décalé. Les pochettes étaient très à la mode, disponibles dans une grande variété de couleurs, souvent avec des chaussures assorties.

L’emblématique sac matelassé Chanel  devint tellement tendance que des millions de copies furent vendues. Les accessoires de tous les jours étaient principalement composés de montres Swatch, baskets montantes, de bracelets élastiques ou d’amitié, de créoles et chouchous pour les cheveux. La mode capillaire était aux cheveux colorés et aux couleurs arc en ciel. Frisés, bouclés, ébouriffés avec une frange, blond platine, couettes sur le côté et franges qui remontent, tous ces styles étaient à la mode. Le maquillage était coloré avec des lèvres légèrement rosées, des paillettes, des ombres à paupières bleus et des grains de beauté qui réhaussaient les différentes coiffures.

La mode masculine

Les hommes portaient le plus souvent des vestes de costume avec des Tee shirts décontractés inspirés par les tenues des protagonistes de la série télé Miami Vice. Des jeans décolorés et des vestes en cuir étaient portés avec des Raybans et des mini cravates. Certains hommes adoptèrent même le sarouel de MC Hammer. D’autres hommes qui voulaient se donner un air chic copièrent le look jeune premier constitué de pantalons à pinces et de polos aux cols relevés, avec un pull sur les épaules et des mocassins.

Les icônes

Desperately Seeking Susan (1985)  Pers: Madonna

Copyright © AFP / Orion / The Kobal Collection

Madonna

Après la sortie de son single Like a Virgin en 1984, Madonna fut nommée «Material girl»,  ce qui conduisit de nombreuses jeunes femmes du monde entier à  se tourner vers elle pour des conseils de mode. Madonna était connue pour ses longs colliers de perles, ses bandeaux, rubans en dentelle, shorts moulants en lycra, mini-jupes en cuir, vestes courtes, gants en dentelle et des crucifix portés en tant que bijoux. Son look revendiquait sa sexualité et allait à l’encontre du style androgyne vu précédemment.

Lady Diana

Au cours des années 80, Diana s’affirma ce qui transparaissait dans ses choix vestimentaires. Elle commença à porter des vêtements de designers internationaux comprenant Versace, Christian Lacroix et Chanel. Elle représentait le style emblématique des années 80 avec ses cheveux volumineux, ses épaulettes et ses tenues brillantes. Elle portait  des tailleurs aux épaules bien marquées qui mettaient son corps en valeur, tandis que sa robe meringue lança une nouvelle tendance.

Michael Jackson

Michael Jackson avait son propre style qu’il faisait transparaitre à travers sa musique, sa chanson Thriller en étant le meilleur exemple. Les adolescents s’empressèrent de le copier. Ils tentaient de reproduire le style Thriller en assortissant pantalons et vestes en cuir, sans oublier l’unique gant et les lunettes de soleil. Sa veste en cuir fut mise à l’honneur dans le film Génération perdue.

Les créateurs de Mode

Calvin Klein

Calvin Klein lança ses jeans de créateur dans les années 70, et c’est au début des années 80 qu’il devint le leader du marché en offrant des jeans de créateur plus abordables. Au cours des années 80, les sous-vêtements Calvin Klein devenaient  populaires grâce aux publicités et panneaux d’affichage montrant des mannequins très dénudés dans des poses sensuelles.

Ralph Lauren

Ralph Lauren était considéré comme le créateur du tailleur des années 80. Avec l’ensemble des accessoires bon chic bon genre son look était tendance, sans compter son polo classique considéré comme une référence. Son style décontracté et aristocratique créait un look classique qui eut beaucoup de succès auprès de différents groupes sociaux et tranches d’ age.

Jean Paul Gaultier

Jean Paul Gaultier fut embauché par Pierre Cardin en tant qu’assistant après qu’il  lui eut envoyé des croquis de ses propres créations. Après avoir travaillé avec Jacques Esterel et  la maison Jean Patou en 1971, il décida de concevoir sa propre collection qui fut présentée en 1976. Connu pour ses mélanges culturels et son élégance à la française, il aimait également mélanger les genres en créant notamment la jupe pour homme en 1985. Ses collections des années 80 se composaient de tenues androgynes, de métissage, de chocs des cultures, de corsets et de bijoux recyclés. Tous cela fut mis en avant lors de ces différents défilés comme  High Tech (1980), Dadaïsme (1983), Barbès (1985), Une garde robe pour  Deux (1985),  Le Concierge dans l’escalier (1988).

Thierry Mugler

Thierry Mugler avait compris que l’érotisme faisait vendre. Ancien danseur classique, il  décida d’abandonner le lac des cygnes pour se tourner vers la mode. Thierry Mugler triompha dans les années 80 avec son style glamour, sexy et fétichiste ainsi que son excentricité.

Fendi

Fondée par Adèle Casagrande en 1918, Fendi est l’une des grandes dynasties de mode italienne. La marque de maroquinerie prit le nom de Fendi lorsque Adèle Casagrande épousa Eduardo Fendi en 1925. En 1965 Fendi embaucha Karl Lagerfeld en tant que directeur artistique, et celui-ci  créa le logo au double F emblématique de la marque. Les années 80 furent une période fructueuse pour Fendi avec le lancement d’une collection de lunettes de soleil et de jeans, leur premier parfum féminin et une collection d’accessoires et vêtements de sport visant une clientèle plus jeune. Suite à ce succès, la marque lança également un parfum pour hommes.

Gianfranco Ferré

Architecte de formation, Gianfranco Ferré fut comparé au célèbre Frank Lloyd Wright. Avec sa première participation à un défilé en 1974 et sa première collection en 1978, il enchaina avec une ligne de prêt à porter pour hommes en 1982. Connu pour ses chemises amples en organza, Ferré fut nommé directeur artistique chez Christian Dior en 1989. On lui donna seulement neuf semaines pour compléter sa première collection qu’il présenta la même année. Grace Jones et princesse Michael de Kent étaient aux premiers rangs lors de son premier défilé pour Christian Dior. Le défilé fut décrit par Vogue comme étant «une affaire de discipline pour Dior et d’épanouissement pour Ferré ». Le dernier jour des défilés, il reçut le Dé d’Or, l’honneur le plus prestigieux de la mode à Paris.

Copyrights © Courtesy of Gianfranco Ferré Foundation

Issey Miyake

Après avoir travaillé avec Hubert de Givenchy, Guy Laroche et Geoffrey Beene, Issey Miyake retourna au Japon en 1970, après avoir travaillé à Paris et à New York. Un nouveau style était en train de se créer au Japon, mélangeant Kimonos et vêtements occidentaux. Miyake y vit l’occasion idéale pour prendre une nouvelle direction. Avec ses premiers défilés choquants, il forgeât sa marque dans les années 80. Il lança sa première collection pour hommes en 1982, qui comportait une chemise dont il avait commencé l’ébauche en 1975. En 1988, il collabora avec le photographe Irving Penn afin de produire un livre de photographies et pendant les années 80, il organisa une exposition de modèles en silicone noir suspendus et cachés dans l’obscurité.

Gianni Versace

Versace travailla comme designer indépendant pour Genny et Callaghan au cours des années 70 et créa sa première collection pour la marque Complice en 1975. En 1978, Versace créa le label Gianni Versace à Milan et lança sa première campagne de publicité avec le photographe Richard Avedon (ce qui conduisit à une collaboration de long terme). En 1982, il produisit une collection aux vêtements métalliques qui contribua à créer une image pour la marque, et à la fin des années 80 il conçut les costumes de scène d’Elton John ce qui le rendit célèbre. Malheureusement Gianni fut assassiné en 1997, et c’est sa sœur Donatella qui lui succéda.

Yohji Yamamoto

Après la création de la marque en 1971, Yohji Yamamoto connut le succès au cours des années 80 lorsqu’il présenta ses collections à Paris en 1981. Il fut reconnu pour ses vêtements aux coupes enveloppantes et drapées autour du corps de manière non structurée. Il fit fureur dans la presse, Vogue décrivant ses créations comme  «obliques chics».

Donna Karan, Armani, Moschino et John Galliano influencèrent également les années 80.

 

Saxony Dudbridge

Ecrit par Saxony Dudbridge

Saxony Dudbridge was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project, Saxony studies International Fashion Marketing and she is responsible for our great History and Designers Biographies sections.


One thought on “Les années 1980 – 1990

  1. Merci grâce à tous vos postes j’ai pu réaliser mon projet d’arts appliqués pour le Bac ! Vos articles sont très complets,constructif et informatif. Je vous remercie, vous faite du très bon travail.

    Emilie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>