Années 1970 – 1980

1970 – 1980,  «Le prix des choses ne n’importe peu du moment qu’elles sont belles»

Ossie Clark 1970

Les années soixante-dix

La progression des valeurs sociales des années soixante continua dans les années soixante-dix, en commençant par la première journée mondiale de l’environnement en 1970. Le mouvement anti-guerre au Vietnam commença à prendre de l’ampleur, et l’arrivée d’un nouveau genre de musique influença la mode avec le look androgyne glam rock, le look disco glamour et le début du renouveau des femmes. A la fin des années soixante-dix Margaret Thatcher fut élue premier ministre britannique et influença la manière de s’habiller des femmes au niveau international.

1970s Fashion

Copyright © 1977 Paramount Pictures

Arts et culture

Les années soixante-dix virent l’arrivée d’un nouveau genre de musique: le disco ! De nouveaux groupes de pop se créèrent à l’époque comme Abba ou les Bee Gees et influencèrent les activités sociales et la mode des adolescents. Le film « La fièvre du samedi soir» fut inspiré par la musique disco et les vêtements portés dans le film devinrent célèbres et emblématiques du style des années soixante-dix. David Bowie et Gary Glitter incarnèrent le style glam rock. Les musiciens et chanteurs  performaient ainsi dans des vêtements, coiffures et maquillages extravagants. C’était la première fois que les hommes s’essayaient au maquillage et à différentes tenues. Le style glam rock fut reconnu pour ses combinaisons, ses peintures pour le corps et par le style efféminé/androgyne.

Punks

L’anarchie arriva dans les années 1970 alors qu’un groupe de jeunes se définit comme anti-mode. Ce groupe contestataire découpait de vieux vêtements, les customisant pour en créer de nouveaux. Afin d’embellir leurs looks ils portèrent des Doc martins, piercings, chaînes, épingles de sûreté et des cadenas comme accessoires. Les rockeurs punks avaient leur propre façon de s’exprimer et arboraient des crêtes teintes de couleurs très vives et extravagantes dans les cheveux. Les motifs écossais et le cuir clouté étaient considérés comme anti-mode. Ils étaient complètement aux antipodes du style disco.

1970s Fashion London Punk

Copyright © AFP / Collection Roger-Viollet

Le style punk était largement relié à la musique du même nom. Les Sex Pistols devinrent célèbres  dans les années soixante-dix avec comme  manager Malcolm MacLaren. Maclaren épousa Vivienne Westwood et c’est ensemble qu’ils ouvrirent une boutique appelée «sexe» située à Kings Road à Londres. Le groupe fut habillé de la tête aux pieds par la boutique qui vendait principalement des articles fétichistes en cuir et en caoutchouc. Le chanteur Sid Vicious mourra à l’âge de 22 ans, ce qui conduisit Johnny Rotten à auditionner à la boutique «sexe» pour lui succéder. Au cours des années soixante-dix, le gouvernement britannique déterminait le type de musique susceptible d’être diffusé au Royaume-Uni. Les Sex Pistols étaient considérés comme ayant une mauvaise influence sur les jeunes et certains conseils municipaux interdirent au groupe de se produire dans leurs quartiers.

Les formes et les silhouettes

Fashion Histort 1970s Jean Patou 1972

Copyright © AFP / J. Cuinières / Roger-Viollet – Jean Patou 1972

La mini-jupe n’était pas aussi présente dans les années soixante dix, les mini shorts ayant pris le dessus. Cependant, les femmes n’étaient pas seulement limitées à un style de jupe courte. Il y avait aussi des jupes longues, des pantalons évasés, des pantalons taille haute et des combinaisons pantalons dos nu. Le styles hippie des années soixante était toujours aussi présent. Les vêtements effilochés et les chemises «tie and dye» étaient toujours très populaires. Lorsque les mini robes étaient portées, elles étaient assemblées avec de grands manteaux, associant ainsi le style des années soixante avec le nouveau look des années soixante-dix. Cependant, en plus de la mini jupe et de la jupe longue, des jupes mi-mollet appelées jupes mi-longues étaient également portées, offrant ainsi aux femmes le choix entre ces trois longueurs.

Studio 54 inspira des vêtements faits de tissus flottants avec des manches chauve-souris qui faisaient complètement contraste avec les mini shorts portés bien serrés. Le mouvement  Glam rock inspira certaines tendances, les femmes portaient des pantalons de satin ou des jeans, taille haute et évasés. Paillettes, Strass et écharpes boas en plumes étaient portés drapés sur les épaules ou en turban. Caftans et kimonos étaient également très prisés en référence au style hippie des années soixante.

La tendance Denim se développa pendant les années soixante-dix. Les vêtements étaient portés serrés en haut et évasés en bas. Le jean Levis devint très populaire pour les hommes et les femmes au cours des années soixante-dix. Il était important de le porter bien moulant en haut. Les jeans slim commencèrent à être portés grâce aux nouvelles matières stretch sur le marché, ceux-ci le plus souvent avec des motifs brodés en guise de décoration.

La robe portefeuille en jersey fut conçue par Diane Von Furstenberg en 1971 et  devint tout de suite très tendance. Elle pouvait être portée aussi bien au travail que pour sortir en discothèque car sa belle coupe convenait à différents types de silhouettes. Les vêtements de style campagnard inspirés par le 17ème siècle influencèrent les années soixante-dix, avec par exemple la blouse en dentelle tombant sous les épaules. Yves Saint Laurent évoqua le style campagnard en 1976 avec des jupes à volants et des hauts tombants sous les épaules. Imprimés et motifs floraux étaient à la mode en particulier lorsqu’ils étaient portés avec la jupe de style paysan.

Le body commença à devenir tendance  au milieu des années soixante-dix quand la superposition devint populaire. Le body à manches longues était porté pour ajouter de la couleur et des formes au corps. Il devint également une attraction de  la scène disco grâce à  la facilité de mouvement et la flexibilité qu’il procurait.

1970s Fashion History Yves Saint-Laurent

Copyright © AFP / Jean-Pierre Couderc / Roger-Viollet – Yves Saint Laurent April 1974

Accessoires

Les chaussures compensées furent introduites pour la première fois en 1971 et devinrent un style de chaussures à avoir, portées par la plupart des femmes et certains hommes les plus à la mode. Les sabots étaient également devenus populaires en raison de leur aspect décalé. Les franges sur les accessoires étaient aussi une tendance clé comme les foulards de soie.

La mode masculine

Les costumes colorés devinrent populaires pour les hommes, avec pour principe plus c’est coloré, mieux c’est! Les hommes pouvaient les mélanger ou les assortir avec des chemises, des grands cols, des motifs et des couleurs vives.
Le costume trois pièces était un look clé pour les hommes. Des pantalons évasés en bas étaient portés avec des gilets garçon de café. Pour un look décontracté, des cardigans en grosses mailles et de longues vestes en  cuir furent portés avec des jeans délavés. Ce look fut popularisé par des émissions de télévision comme Starsky et Hutch. L’idée générale était de féminiser le look des hommes.

Les icônes

Avec ses cheveux blonds ultra décolorés, Debbie Harry était une icône punk et la chanteuse principale du groupe Blondie. Le succès commercial du groupe arriva après leur premier album en 1976. La première épouse de Mick Jagger, Bianca Jagger, était une femme mondaine des années soixante-dix. Amie proche d’Andy Warhol, elle était souvent associée avec le Studio 54 de New York. On la remarquait pour ses robes longues drapées à capuche et ses jumpsuits, symbole du glamour des années soixante-dix. Lauren Hutton était un top model et une actrice connue pour ses dents du bonheur. Elle signa un contrat avec la marque de cosmétiques Revlon en 1974 et fréquentait le Studio 54 avec Bianca Jagger, ou on pouvait la voir portant des chemises d’hommes, un blazer et un chapeau en feutre.

Les créateurs de Mode

Ossie Clark

Après des études au Royal college of Art de Londres, Ossie Clark se fit connaître comme étant au centre des années soixante dynamiques. Il épousa Célia Birtwell et eurent l’idée de collaborer en fusionnant les textiles de Célia avec la technique de coupe d’Ossie afin de créer de beaux vêtements. C’est en s’inspirant de son amour de la danse qu’il conçût des vêtements qui permettaient des mouvements libres et non restrictifs. Cette manière de s’habiller devint populaire pendant les années soixante-dix en grande partie grâce aux modèles de Clark.

Giorgio Armani

En 1975, Giorgio Armani créa le spa Giorgio Armani avec un ami à Milan. A la suite de ce succès, il fonda l’entreprise Giorgio Armani où il commença à produire des vêtements pour les Etats-Unis. Armani popularisa le port de tissus en velours côtelé durant les années soixante-dix.

Missoni

La marque fut fondée par Ottavio et Rosit Missoni  en 1953. Missoni était à son apogée dans le monde de la mode dans les années soixante-dix. Connue pour ses tricots, la marque Missoni était reconnue pour ses imprimés et motifs floraux abstraits qui étaient populaires à l’époque.

Sonia Rykiel

Le style Sonia Rykiel a dominé le marché américain  des années soixante-dix. En 1974, elle conçut  une gamme de vêtements qui était très personnelle mais qui entrait également dans la catégorie du prêt à porter. Elle conçut son premier pullover avec des coutures apparentes. Son style durant les années soixante-dix était composé de vêtements tricotés fluides, d’écharpes longues,et de strass. Les vêtements étaient principalement de couleurs foncées dans les tons noirs.

Kenzo Takada

La marque Kenzo Takada connue le succès au cours des années soixante-dix. La marque s’inspira de différentes cultures à travers le monde, mélangeant des influences folk occidentales et orientales. Kenzo utilisa des imprimés originaux et des lignes fluides qui montraient une excellente compréhension de ce que les jeunes consommateurs voulaient à cette époque. Ses défilés étaient toujours de vraies mises en scènes. En 1978 et en 1979, il organisa deux défilés dans un chapiteau de cirque, finissant le spectacle sur le dos d’un éléphant.

Bottega Veneta

Connue pour ses cuirs italiens de luxe, la marque Bottega Veneta fut fondée en 1966 par Michele Taddei et Renzo Zengiaro. Durant la fin des années soixante et pendant les années soixante-dix, les artisans de l’entreprise développèrent une technique de tissage du cuir emblématique de la marque. La technique appelée «intrecciato» est encore utilisée pour la production d’aujourd’hui. Les années soixante-dix ont vu grandir la réputation de la marque et c’est au cours de cette période qu’ils ont inventés le slogan «Quand vos propres initiales suffisent».

Comme des Garçons

Rei Kawakubo fonda la marque en 1973 et hissa Tokyo au rang de capitale de la mode. La marque se distingua durant les années soixante-dix par  l’utilisation de couleurs monochromes, une élasticité inhabituelle et la nécessité de mélanger des découpes, ce qui créa son succès pour les décennies suivantes.

Diane Von Furstenberg

Reconnue pour la création de la robe portefeuille au début des années soixante-dix, Diane Von Furstenberg étudia dans un premier temps à Genève avant d’épouser le prince Egon von Furstenberg en 1969. Partie vivre en Amérique, son nouveau statut royal lui permit d’entrer facilement dans le monde de la mode. Avec sa capacité à comprendre les besoins du marché, elle créa la robe portefeuille qui connut un succès instantané. En 1972, Diane Von Furstenberg ouvrit un showroom sur la Septième Avenue, ce qui l’amena à faire la couverture de Newsweek  imposant son succès pour les années suivantes.

Prada

Fondée en 1913, Mario Prada  créa  la marque Prada qui était à l’origine une marque de maroquinerie. Cependant, dans les années 1970, la petite-fille de Mario, Miuccia Prada reprit l’entreprise. Miuccia Prada décida d’un changement de direction afin d’orienter la marque vers la haute couture. Miuccia conçut ses propres sacs à dos et les mit en vente en 1979. Ce ne fut pas un succès immédiat, mais cette pièce devint plus tard le premier succès commercial de la marque.

Fashion 1970s un pantalon large

Copyright © AFP / Lipnitzki / Roger-Viollet

Scène de rue. Paris, 1980.

Copyright © AFP / Collection Roger-Viollet

Les détaillants

Van Allen

Les boutiques étaient de mise dans les années soixante tandis ce que les grandes surfaces commencèrent  à devenir populaire dans les années soixante dix avec l’apparition de chaînes de magasins. Le leader du marché ne fut autre que Van Allan qui était plus un magasin tendance qu’un magasin bon marché. Van Allan était le maitre des grandes surfaces de mode, il pourrait être comparé au Topshop des années soixante-dix.

Chelsea Girl

Chelsea Girl fut un autre magasin au concept  «joyeux et bon marché» ayant pour consommatrices les jeunes filles faisant leur shopping. Cette marque peut être considérée comme étant similaire à la marque New Look d’aujourd’hui. Cette boutique est maintenant connue sous le nom River Island. Avec l’ouverture de ces nouveaux grands magasins, la mode commençait à devenir plus facilement accessible.

Biba

Biba était encore très populaire, tellement populaire que l’entreprise emménagea dans de nouveaux locaux en 1974, plus précisément chez le géant du grand magasin Derry and Toms.  Ce nouvel emplacement attira jusqu’à un million de clients chaque semaine, ce qui en faisait l’une des attractions touristiques les plus visitées de Londres. Le journal Sunday Times le déclara comme «le magasin le plus beau du monde», et le «grand biba» était situé au cinquième étage, réputé pour être un lieu de rencontre de l’élite londonienne.

Liberty

Fondée par Arthur Liberty, Liberty est un grand magasin britannique. Après avoir travaillé pour Mssrs Farmer and  Rogers en 1862, Liberty décida d’ouvrir sa propre entreprise. Grâce à un prêt de son beau père, Arthur Liberty prit un bail et ouvrit sa propre boutique sur  Regent Street en 1875 qui vendait des tissus, ornements et objets d’art du Japon et de l’orient. De part son succès flamboyant depuis 1875, la marque Liberty a toujours été reconnue pour sa qualité et ses belles pièces. Les années soixante-dix ont vu l’apogée de cette entreprise déjà bien installée sur le marché. L’anniversaire de ses 100 ans en 1975 donna lieu à une grande exposition de la marque au Victoria and Albert Museum à Londres.

Saxony Dudbridge

Ecrit par Saxony Dudbridge

Saxony Dudbridge was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project, Saxony studies International Fashion Marketing and she is responsible for our great History and Designers Biographies sections.


One thought on “Années 1970 – 1980

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>