Années 1920 – 1930

«La mode n’existe pas seulement dans les robes», a dit un jour Coco Chanel. «La mode est dans l’air, c’est le vent qui l’apporte, on la pressent, on la respire, elle est au ciel et sur le macadam, elle est partout, elle tient aux idées, aux mœurs, aux événements…»

Coco Chanel

Copyright © AFP/Collection Roger-Viollet – Concours d’élégance en 1925

Les Années Vingts

Surnommée les années folles,  cette décennie est le théâtre d’une véritable révolution socioculturelle. En effet, les années 20 sont riches en changements. Avec le rêve Américain pour leitmotiv, cette ère est connue pour être celle du divertissement, des crimes et des interdits.

Le monde de la mode est fortement influencé par ces bouleversements. Au fur et à mesure, les jupes tout comme les cheveux se raccourcissent, choquant ainsi les amants de ses dames. C’est notamment  à cette époque que l’art du maquillage se popularise. Contribuant ainsi à l’instrumentalisation du style de la « Garçonne ». Facilement distinguable avec sa silhouette androgyne, ses cheveux courts plaqués en arrière, et ses robes coupées droits au dessus des genoux. Cette dernière restera à jamais l’un des emblèmes phare de cette époque de débauches.

Art et Culture

1920s Fashion and Duke Ellington

Copyright © AFP/Harlingue/Collection Roger-Viollet – The “Duke Ellington’s Washingtonians 1925

En effet, les années 20 ont vu naître le Jazz. C’est durant cette période que l’industrie de la musique prend un réel essor avec des artistes mythiques tels que Louis Armstrong et Duke Ellington.

L’Art contemporain connaît également de grandes altérations, largement inspiré part le mouvement «Art Deco ». Cette influence est clairement visible dans l’architecture de l’époque, ainsi que dans l’utilisation de matériaux spécifiques tels que des vitraux colorés…

Parmi les illustres architectes de cette décennie, on y compte « Frank Lloyd Wright » ainsi que la compagnie de design « Bahaus », qui se fit un nom grâce à la particularité de leurs édifices linéaires.

L’Art Deco a été une considérable source d’inspirations pour le look des années 20. Les structures linéaires, carrées et en forme de pyramides que l’on retrouvait dans l’architecture étaient tout aussi présentes dans le modèle des vêtements de l’époque notamment dans le design des shorts, ou encore dans le style des fameuses robes epaules drop shouldered qui étaient très populaires.

Néanmoins, c’est le mariage royal de Lady Elizabeth Bowes Lyon (plus connue sous le nom de la reine Elizabeth ou la reine mère) avec le Duc de York qui restera l’un des événements marquants  de cette ére. La cérémonie qui eu lieu le 13 Janvier 1923 est dans l’esprit de l’époque. C’est la simplicité de la robe qui fait la donne.

Coupée droit et dépourvue de formes, celle-ci a été dessinée par Madame Handley Seymour une couturière de la Reine Mary. Cette dernière était surnommée « la duchesse souriante » due à ses apparitions régulières et à l’impeccabilité de son apparence.

La Prohibition

1920s Fashion and Al Capone

Copyright © AFP/Collection Roger-Viollet – Al Capone

The twenties saw the start of the prohibition period. The manufacture, transport, sale, import and export of alcohol was made illegal in the United States of America. The idea the prohibition would lower crime, lower taxes, reduce social problems and improve health, failed dramatically as organized crime peaked and corruption became the norm. With the ban on alcohol, private, underground establishments called speakeasies were created where alcohol was served illegally. With the rise of prohibition came bootlegging (smuggling) and organized crime. At the height of this Al Capone was notorious for such activities. Dedicated to smuggling liquor and other illegal activities such as prostitution in Chicago, Capone became a public figure during the twenties. Feared and respected Al Capone was seen wearing expensive suits. Double breasted jackets in dark colours with pinstripe or herringbone patterns created an extravagant appearance. Suspenders, fedora hats, two tone shoes and cufflinks, rings and watches created the grand appearance he was known for.

C’est durant les années vingt qu’a été votée la loi de la prohibition. Interdisant la production ainsi que la vente, l’importation et l’exportation d’alcool aux seins des Etats-Unis. Cette restriction avait pour but diminuer les crimes, baisser les taxes, et réduire les problèmes sociaux tout en améliorant l’état de santé de la population. Néanmoins, celle-ci s’est avérée néfaste. La prohibition a été l’une des causes principale de la hausse des crimes organisés, de la contrebande ainsi que la corruption.

Le bannissement de l’alcool a engendré l ‘ouverture d’établissements clandestins nommés « speakeasies » , où l’on y servait et produisait de l’alcool illégalement. Al Capone était connu pour être impliqué dans de telles activités. En effet, le gangster était fortement lié à la contrebande d’alcool ainsi que d’autres activités illégales comme la prostitution dans la région de Chicago. Al Capone est devenu un personnage public des années vingt. Craint et respecté, mais surtout connu pour avoir contribué à la création du look « Gangster ». Al Capone avait des goûts de luxe, et était souvent vêtu de costumes couteux. Il avait également un style vestimentaire très extravagant avec ses vestons croisés de couleurs sombres, ses motifs à rayures ou de chevrons. Connu pour son apparence grandiose, Al Capone savait user des accessoires pour se mettre en valeur, notamment avec ses bretelles, chapeaux Fedora, des chaussures de deux tonalités et ses boutons de manchettes, bagues et montres.

La Garçonne

La mode féminine a connu un changement spectaculaire durant les années vingt. L’emblématique style de la «Garçonne  » est apparu en 1926, celui-ci prônait une silhouette androgyne et flirtait avec l’ambiguïté des sexes. Les cheveux coupés à la « Bob » et les robes courtes mettaient fin à des siècles de probité. En effet, ce look était à l’opposé de la femme sage et distinguée des années 1900 et 1910. La garde robe de la « Garçonne » était principalement composée de robes courtes

La « Garçonne » a annoncé le changement en assumant son style avant-gardiste. Cette dernière est une femme libérée qui ose le port du maquillage et n’hésite pas à l’appliquer en public. Elle a été vue brandissant des fume-cigarettes et exposant ses membres tout en dansant sans restriction dans les clubs de jazz.

Fashion in the 1920s Mode aux courses   La mode à Ascot - Fashion in the 1920s

Copyright © AFP/Collection Roger-Viollet – La Mode de Ascot (UK) – 1925

Formes et Silhouettes

Le style vestimentaire des années 20 est connu pour être simple, élégant et sophistiqué. Notamment dans le design des vêtements qui se veulent sexy et révélateur. Ceux-ci sont composés de fines bretelles en forme de spaghetti, de robe de style chute ou décolleté qui laisse entrevoir la poitrine menue de la « garçonne ». Due à l’absence de taille, les robes étaient relativement faciles à faire à la maison, permettant ainsi aux femmes de la classe moyenne de se fondre parmi l’élite. La robe de style nuisette était également populaire, celle-ci se portait souvent dans les clubs de jazz. Due à la disparition de la taille et du buste sur les vêtements, une silhouette filiforme et  longiligne était donc préférable.

Les Vêtements Masculins

Les vêtements masculins étaient assez classiques durant les vingt. L’ouverture des grands magasins et le lancement des catalogues ont largement contribués à la popularisation du costume. En effet, encouragé par l’idée du rêve américain, le costume ne se portait pas seulement en ville mais aussi à la campagne et dans les zones rurales. Vers le début des années vingt, le costume conservateur est devenu très populaire. Celui-ci se reconnaissait par sa veste, qui était centré au corps, sa taille haute et ses épaules étroites, créant ainsi une silhouette mince. Le costume de Jazz était également très en vogue parmi les amateurs de cette musique. Celui-ci était composé d’un pantalon slim et d’une veste centrée sur la taille et avec un insigne au revers.

Les pantalons « Oxford » ont été crée à l’ Université de Oxford suite à l’interdiction du port de pantalons baggy . Ceux-ci sont très vite devenu tendance auprès des étudiants, ces derniers portaient ce style de pantalons dans le but se différentier de leurs aïeux.

Tout au long de la décennie, les vestons se raccourcissent. Cependant, ce n’est qu’à  la fin des années vingt que les hommes commencent à porter des vestes de smoking courtes. Les chapeaux « Fedora » étaient également très tendance, conçu à l’origine pour les femmes, ce chapeau est devenu l’une des références de la mode masculine lorsque les gangsters ont adopté le port cet accessoire. Ces derniers ont largement influencé le style des années vingt. Notamment avec le port de chaussures « Richelieu » en cuir vernis avec des vêtements de cérémonie.

Accessoires

Lady with fan - Fashion in the 1920s

Copyright © AFP / Harlingue / Roger-Viollet

Les accessoires jouaient un rôle clé dans le style des années 20. Ceux-ci sont extravagants, voyants et opulants. Inspirés directement par l’Art Déco et l’Egypte ancienne. Ceux-ci étaient des accessoires de choix pour le soir composés notamment de sacs perlés, boa en plumes et bandeaux ornés L’usage des perles quand à elles ont été fortement encouragés par Coco Chanel. Ses tenues minimalistes étaient toujours accessoirisées avec des colliers de perles. Les femmes étaient souvent vues en avec leurs fume-cigarettes, ces derniers devinrent ainsi des accessoires à part entière. Au début des années vingt, les chaussures des femmes avaient des talons courts (n’atteignant pas plus de deux pouces) et des bouts pointus, mais celles-ci finissent progressivement par s’arrondir. Les « Mary Jane » étaient notamment populaires durant cette période.

Le style Cubain était également  très en vogue. Les chapeaux étaient un accessoire tendance parmi la gente féminine. Ceux-ci permettaient de créer un look simple et élégant. Durant la première partie de la décennie, chapeaux à bords simples étaient plus usés, plus tard, ce sont les chapeaux cloche sans monture qui sont devenu à la mode. Le chapeau se portait le plus souvent avec une coiffure courte et plate, celui-ci avait tendance à cacher les yeux, ce qui influençait fortement la posture de ces dames alors obligée d’incliner la tête vers le haut afin de pouvoir voir.

Les Icones

C’est l’apparition des films parlant, qui a promulgué les acteurs au statut de stars,  ceux-ci sont ainsi devenus des icones publiques. Clara Bow était la première  « It Girl », cette dernière était l’archétype de la « Garçonne ». Elle représentait l’esprit de cette ère et était perçue comme un sex symbol. De nombreuses femmes connurent la gloire et s’élevèrent au rang d’icones durant les années 20. Josephine Baker, devint la première star Afro Américaine. Greta Garbo quand à elle était l’une des figures les plus emblématique du cinéma Hollywoodien et Marlene Dietrich était l’une des actrices les mieux payée de son époque.

 

Copyright © AFP / Paramount / The Kobal Collection – Clara Bow

Copyright © AFP / Collection Roger-Viollet – Marlene Dietrich

Les Créateurs

Coco Chanel

Considérée comme l’un des précurseurs de son époque, Coco Chanel a fortement participé à l’orchestration du style des années 20. Elle a permit de définir la silhouette de cette ère. Le but de Coco Chanel  n’était pas de mettre en avant la richesse et le statut social, mais plutôt de miser sur l’élégance et la sophistication. Elle a participé à l’introduction du style de la « Garçonne ». Utilisant essentiellement des couleurs  sobres tels que le noir, bleu marine, blanc et crème pour créer ses vêtements. Ceux-ci sont composés de tissus mous comme le jersey qui ne définissent pas la taille. Grande révolutionnaire pour son temps, Coco Chanel a su créer des vêtements intemporels, c’est également elle qui a conçu « Petite Robe Noire » depuis réinterprétée par de nombreux créateurs.

Jeanne Lanvin

L’ouverture de la maison de couture Lanvin était une grande première pour l’époque. En effet,  la boutique était l ‘une des seules à vendre des vêtements pour mère et fille. Son style distingué était adapté au look de l’époque, notamment avec l’utilisation d’embellissement, passementerie et de broderies fines. En 1926, une ligne de vêtements pour hommes a été lancée, devenant ainsi la première maison de  couture à habiller toute la famille. Ses créations étaient facilement reconnaissable grâce à sa broderie impeccable, un attribut clé du style des années vingt.

Fashion 1920s - Jeanne Lanvin (1867-1946)

Copyright © AFP / Harlingue / Roger-Viollet – Jeanne Lanvin 1929

Les Grands Magasins

Neiman Marcus

Neiman Marcus est un grand magasin qui a ouvert en 1907 dans l’état du Texas . Il doit son succès initial à sa riche clientèle principalement composée de magnats du pétrole. La boutique a connu une grande croissance en 1927 après avoir organisé le premier défilé de mode hebdomadaire en magasin.

La compagnie connaît une expansion en 1929, et se lance dans les vêtements pour hommes. Neiman Marcus est un magasin de luxe à succès faisant concurrence aux géants du luxe tels que « Saks Fifth Avenue », « Bloomingdales » et «Barneys ».

Saks Fifth Avenue

Un autre magasin de luxe  « Saks Fifth Avenue » a vu le jour en 1867. Celui-ci est né à de la fusion de deux sociétés celle des Frères « Gimbel Inc » et « Saks Fifth Avenue ». Le magasin a ouvert ses portes en 1924 à New York, avec pour intention de devenir une chaine nationale. Les années vingt ont vu l’expansion des magasins de « Saks Fifth Avenue » à travers le pays avec une ouverture à Southampton en 1928. Puis une autre à Chicago en 1929, suivi de Miami Beach, en Floride. Devenant ainsi l’une des plus grandes destinations pour les marchandises de luxe.

Le Cinéma

Les années 20 reste encore une grande source d’inspirations pour le cinema moderne. De nombreux films y prennent place, notamment “Intouchables” (1987)  où l’intrigue se déroule durant la période de prohibition. Avec une garde robe dessinée par Giorgio Armani, on peux y voir la panoplie du gangster.

Saxony Dudbridge

Ecrit par Saxony Dudbridge

Saxony Dudbridge was one of the first contributors to the Catwalk Yourself project, Saxony studies International Fashion Marketing and she is responsible for our great History and Designers Biographies sections.


One thought on “Années 1920 – 1930

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>