Ours

La fabrication et la commercialisation de la peau d’ours

Les fourrures et les peaux ont été les premières matières utilisées pour se vêtir. On estime qu’on s’en servait déjà aux temps préhistoriques. Beaucoup de cultures, telles que les Inuits, dépendent de la fourrure pour s’habiller et se tenir au chaud. L’un des habits les plus connus en fourrure d’ours est le chapeau en peau d’ours introduit en 1815 pendant la bataille de Waterloo.

La fourrure d’ours comporte deux couches, la couche extérieure et la sous-couche. La sous-couche est généralement plus douce, plus courte et plus flexible. Le poil extérieur est long, gros et particulièrement inutilisable dans le domaine du textile. Les poils plus longs accrochent tous les débris et saletés, et protègent les couches de poils inférieurs.

Les ours utilisés pour la fourrure sont habituellement pris au piège dans des trappes métalliques ou abattus par balles. Ce sont généralement des ours noirs mais ils peuvent être de différentes couleurs, toutes les teintes de marrons, gris ou blancs. Le blanc est le plus rare et par conséquent le plus convoité. L’ours est d’abord dépouillé soigneusement, en s’assurant que la majorité de la peau est utilisable et gardée en un seul morceau. Des composés chimiques tels que le sel, des acides, la lanoline, les teintures et décolorants, sont utilisés dans le processus de fabrication, dépendant des types de fourrures et du rendu final souhaité.

Il existe beaucoup de controverses concernant la fabrication et la distribution de fourrures,  non  seulement à cause du fait que l’on tue des animaux pour l’obtenir mais également à cause de la manière dont ces animaux sont traités avant d’être abattus.

Les propriétés de la peau d’ours

  • une chaleur et durabilité supérieure
  • étanche
  • bonne tenue
  • bon isolant
  • touché luxueux
  • coûteuse
  • résistante
  • polyvalente
  • demande beaucoup d’entretien notamment un nettoyage professionnel
  • délicate si exposée à du parfum ou de la laque
  • lourde
  • antimites

L’utilisation de la peau d’ours dans la mode du passé et du présent

  • auparavant on fabriquait des bonnets en peau d’ours mais désormais on est en train de le remplacer car la chasse et l’abattage d’ours pour leurs peaux est cruelle et a engendré beaucoup de plaintes.
  • manteaux
  • garnitures, ornements.
  • utilisé fréquemment comme ornement.
  • la majorité des ours sont tués seulement pour la fabrication de garnitures plutôt qu’un manteau entier en fourrure.
  • vêtements
  • bottes
  • utilisé pour fabriquer le feutre
  • au 21ème siècle, des stylistes ont fabriqué des vestes sportives et des vestes de types décontractés en fourrure d’ours.

Can you help us improve this page? Send us your contribution on dictionary@catwalkyourself.com, we will update this page and give you proper attribution!

Kelly Mitchell

Ecrit par Kelly Mitchell

Kelly Mitchell, extremely competent and reliable, she is currently in her third year at the University of Lincoln UK, studying Fashion. Kelly is responsible for the Fabrics, Fibers and Leathers sections of our Dictionary


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>