Michael Jackson

Copyright © AFP / Dmitry Korobeinikov / Ria Novosti – Michael Jackson

Pendant 20 ans Michael Jackson régna en tant qu’icône de la musique, électrique et haut en carburant, qui inspira et divertit les amoureux de musique du monde entier. Le Roi de la Pop et son influence au sein de la mode et de la musique créèrent une tempête qui poserait les bases pour les artistes à venir. 

Né le 29 août 1958, Michael était le huitième d’une famille de dix enfants, et passa ses jeunes années dans une maison de trois chambres à Gary, Indiana. Le clan Jackson ne fut jamais destiné à vivre une vie ordinaire, et tôt les frères Jackson devinrent un succès international, commençant à se produire dans des clubs au début des années 70 et atterrissant sur la scène mondiale dès 1975 avec des tubes comme “ABC” ou “I’ll Be There”. Des pantalons patte d’éléphant, des imprimés voyants et des costumes complets constituaient le look des étoiles montantes, s’inspirant de la mode actuelle en lui donnant une note joviale. Michael devint rapidement le leader du groupe et faisait de l’ombre à ses frères, ce qui finit par le conduire à une carrière en solo, avec le soutien de Quincy Jones avec qui il avait travaillé sur la bande originale de The Wiz, un film majeur pour Michael aux côtés de son amie Diana Ross en tant que Dorothy.

En 1980 Jackson sortit son premier album, Off The Wall, qui connut un succès instantané avec des tubes comme “Don’t Stop Till You Get Enough” et “Rock With You”. Michael devint vite le premier artiste noir à apparaître sur MTV, ce qui marqua l’histoire de la musique d’une pierre blanche et ouvrit Michael à un nouveau public. Cependant, rien n’eut pu préparer le monde ou Michael lui-même au triomphe de son album de 1982 : Thriller.

Thriller envoya Michael à des cimes nouvelles encore jamais vues par un artiste soliste, et devint l’album évènement de 1983, tout en gardant jusqu’à aujourd’hui le titre d’album le plus célèbre de tous les temps avec plus de 100 millions de ventes. Le chanson “Thriller”atteignit le statut de culte et le clip associé, premier à être présenté comme un film, devint la vidéo la plus estimée de tous les temps. Une telle présentation de son art entama le règne absolu de Michael sur la performance musicale; pas seulement dans ses concerts pleins à craquer, mais aussi dans les clips de ses chansons.

Le roi de la pop continua son ascension avec plus d’albums tels que : Bad (1987), Dangerous (1991), HIStory : Past, Present and Future, Book I, Blood on the Dance Floor : HIStory in the Mix et Invincible. Chaque album fut couronné d’un immense succès, prouvant que le pouvoir de Michael Jackson était infini.

Quant à son style, on peut soutenir qu’il était une extension de son art. Ses costumes étaient créés pour scintiller, rayonner et interpeller le public lorsqu’il dansait sur scène. Ils étaient des costumes, mais pour les jeunes de l’époque ils devinrent un style à part entière, symbolisant la rebellion et l’expression artistique. Des pantalons resserrés aux chevilles, du cuir, des chaussures blanches et de l’allure; le style de Michael projetait l’image d’un homme qui régnait sur la musique et la mode. Des pièces iconiques issues de différentes phases du style de Michael s’apparentaient à des objets de pop culture;  notamment son blouson de motard en cuir rouge dans “Beat It” et son clip pour Bad, réalisé par Martin Scorsese.

Son costumier, Michael Bush, créa certaines des tenues les plus iconiques que Michael Jackson portait pendant les années les plus étincelantes de sa carrière. Cela incluait son gant orné de cristaux Swarovski, qu’il portait comme une extension de lui-même; souvent il levait haut sa main et baissait sa tête sous les projecteurs. Pendant le Dangerous Tour, Michael portait un body doré avec un pan ouvert sur le côté gauche, un pied-de-nez à la royauté.

Pendant le Bad Tour, qui fut sa tournée la plus acclamée, offrant 123 concerts pleins à craquer à plus de 4,4 millions de fans déchaînés, Michael apparut vêtu d’une panoplie rebelle, tout particulièrement dans une combinaison chromée à l’architecture impressionnante mais que faisaient paraître déstructurée les accessoires que Michael associait à presque toutes les tenues de sa tournée.

Dans l’ensemble, son look de la fin des années 80 au début des années 90 scellaient son titre de Roi de la Pop en explorant et en s’appropriant des symboles de royauté Européens avec des costumes inspirés de vêtements militaires. Que ce soit sur des  mélanges de couleurs ou sur un ensemble noir et terne, Michael n’était jamais timide avec les paillettes, ce qui lui venait de son personnage Disney préféré : la fée Clochette.

En dehors de ses spectacles, il portait des tenues similaires, mais plus décontractées avec des proportions plus larges. On le vit dans sa performance Motown 25 en 1983 dans un costume dont les jambes s’arrêtaient au-dessus de la cheville, avec des chaussettes blanches, époustouflant l’audience avec son moonwalk, ce qui causa une déferlante de jeunes dans des cours de danse. Une autre tenue populaire fut celle que Michael porta à la 63ème cérémonie des Academy Awards en 1991; une veste blanche  avec une broche centrée sur le col et à son bras la Princesse de la Pop, Madonna .

Michael Jackson, cependant, n’était pas sans faille. Son comportement de plus en plus étrange au fil des années lui valut le surnom de “Wacko Jacko” (Jacko l’hurluberlu), surnom que Jackson méprisait. Il était la source de rumeur incessantes concernant son apparence changeantes, devenant de plus en plus pâle et son visage de plus en plus ciselé. Il se maria à deux reprises; la première fois avec Lisa Marie Presley, fille de la légende du swing Elvis Presley, puis avec Deborah Jean Rowe, une amie de longue date qui donna naissance à deux de ses trois enfants, le troisième étant issu d’insémination artificielle et d’une mère porteuse dont l’identité reste confidentielle.

En 2009 il tenta un retour et la tournée “This Is It” prit toute son ampleur lorsqu’il s’empara de la scène à Londres, réalisant que cela serait son dernier rappel. Les concerts s’avérèrent être plus que ce que Jackson pouvait supporter, et il mourut le 25 juin 2009 à l’âge de 50 ans.

Le décès de Michael Jackson fut suivit par un deuil mondial et l’impact de Michael sur la vie des autres prit toute son envergure. L’industrie de la mode en fut un aspect, des grandes maisons telles que Givenchy lui rendant hommage avec des vestes cloutées d’or ou Balmain avec des vestes ornées de cristaux. Des gants à sequins dans la collection de Louis Vuitton étaient un clin d’œil à Michael et à sa présence sur scène.

Son style et sa gestuelle sur scène et dans la vie de tous les jours ont inspiré et rendu heureux des centaines de millions de personnes, et influencé de nombreux artistes contemporains, qui n’hésitent pas à faire référence à sa puissante aura et à son style.

Tobias Orrells

Ecrit par Tobias Orrells

Tobias Orrells graduated from Liverpool John Moores University with a degree in International Journalism, however, steering away from news, has focused his creativity to reporting on the progression of men’s fashion. He is an avid writer and lover of fashion and music and combining the two helps create the icon profiles. Looking after the Catwalk Yourself Icons biographies


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>