Greta Garbo

Icon Biography

Copyright © AFP / Collection Roger-Viollet – Greta Garbo

Greta Garbo naquit le 18 septembre 1905 à Stockholm, Suède en tant que Greta Lovisa Gustafson. Bien que Greta ait découvert une vocation pour le théâtre à un jeune âge, elle trouva plus tard celle d’actrice. Après une petit boulot chez un barbier, elle commença à travailler au rayon chapellerie d’un grand magasin. Puis elle commença à poser avec les chapeaux pour le catalogue du magasin, ce qui déboucha en une carrière de mannequin.

 

 La star étudia la comédie pendant deux ans à Stockholm avant que l’on lui propose un rôle principal dans Gösta Berling (1924). Son premier rôle à Hollywood fut celui d’une vamp dans LE Torrent (1926). Garbo était célèbre pour ses “performances lumineuses et inoubliables”, et conduit une carrière dans le cinéma muet avec grand succès. Elle réussit une reconversion spectaculaire au cinéma parlant, malgré les doutes du studio concernant son accent suédois; son premier film parlant — fort du slogan “Garbo parle!” — fut Anna Christie (1930). Plus tard, l’affiche de sa première pièce de théâtre, Ninotchka (1939) proclamait “Garbo rit!”.

 

Ces deux rôles lui valurent une nomination aux Academy Awards. Elle maintint son succès au box office, ce qui en faisait la plus grande star de MGM, avec des performances acclamées dans Mata Hari (1931) et Grand Hotel (1932), qui  dans son casting rassembla les trente plus grandes stars. Garbo fut notoirement associée à une de ses répliques dans Grand Hotel : “Je veux être seule, je veux juste être seule”. Le thème la suit comme une ombre à travers ses film et dans sa vie privée.

 

Même son style vestimentaire faisait écho à cette notion; l’actrice témoignait une affection particulière pour les chapeaux, lui venant de ses jours de mannequinat. Elle portait des chapeaux à large bord, des turbans, des grands foulards; tout ce qui pouvait servir de bouclier contre les yeux du public. La star donna son nom à son chapeau préféré, une fusion entre un fedora et un chapeau souple décontracté. Son style était pratique et simpliste. Quand l’occasion obligeait, elle accessoirisait ses robes de soirées glamour d’un unique rang de perles. De jour, elle aimait les vêtements inspirés du vestiaire des hommes, des chemises amidonnées, deschaussures derby, des pantalons bien coupés et des écharpes. Elle gardait ses bijoux de jour à un minimum, portant seulement un anneau d’or. Sa signature beauté était d’associer des sourcils arqués, hauts et arrondis avec des lèvres peintes de rouge mat.

 

Bouclant la boucle de sa carrière, elle joua un rôle renommé dans Anna Karénine (1935), suivi en 1936 par Le Roman de Marguerite Gautier, qui lui valut une troisième nomination aux Academy Awards. Le dernier film de Garbo fut La Femme aux Deux Visages, en 1941, son vingt-septième film en seize ans. Après s’être retirée du cinéma, elle vécut le reste de ses jours loin de la “Garbomania” et des yeux du public.


Bronte Naylor-Jones

Ecrit par Bronte Naylor-Jones

Bronte Naylor-Jones is a self-professed fashion nerd based in Surrey, currently completing her degree in Fashion Journalism. She is devoted to old films, rose tea and continues her search for the perfect pair of ankle boots. Looking after the Catwalk Yourself Icons biographies.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>