Adolph de Meyer

Adolph De Meyer est né à Paris en 1868 et a été élevé par un père allemand et une mère écossaise, en Allemagne.

Il a soutenu le mouvement de photographie pictorial au sein de l’une des premières « Ecole de photographie artistique » ainsi qu’a un des premier mouvement tendant à établir cette école à l’international.

Il est membre de la société Linked Ring dont l´ambition est de promouvoir la photographie afin qu´elle soit reconnue dans le milieu des Beaux-Arts. Il a également été invité à rejoindre le mouvement artistique « Photo-Secession » à New York.

Peu de temps après, il a décidé de se spécialiser en portrait et en gros plan, jouant sur la transparence, l’opacité et la lumière de ses photos.

Le 25 Juin 1899, il se mariait avec Olga Caracciolo à Londres. Elle était connue pour avoir un lien de parenté avec Edouard VII qui a cédé le titre de baron à Adoplh De Meyer, peu de temps après le mariage. Cependant, il faut noter que ce n’était pas un mariage d’amour puisqu’ils étaient tous les deux homosexuels.

Adolph De Meyer a été embauché par Vogue en 1910, devenant le premier photographe de mode à travailler pour les magazines puisque qu’un début du 20ème siècle, les articles étaient illustrés par des dessins et des illustrations. En 1914, au sommet de la crise financière qui conduit à la Première Guerre Mondiale, Olga et lui décidèrent de partir vivre à New York. Il se fit employer par Condé Nast comme photographe à plein temps et travailla également pour Vanity Fair. En 1922, De Meyer accepta l’offre du Harper’s Bazaar pour devenir leur photographe attitré. Il retourna donc à Paris et y passa les seize années suivantes.

Au début de la Seconde Guerre Mondiale, De Meyer retourna au Etats-Unis et compris qu’il n’était plus qu’une relique face à l’immergence du modernisme dans la photographie.

Il fut un temps où Cecil Beaton l’adoubba « Debussy de la photographie ».

Le travail de De Meyer le plus célèbre fut celui du temps ou il photographiait le danseur Vaslav Nijinsky et d’autres membres des “Ballets Russes”  de Diaghilev, à l’époque où “L’après-midi d’un faune” ouvrait à Paris en 1912.

Sur tous les photographes qui couvraient l’événement des “Ballets Russes”, De Meyer fut celui qui s’approcha le plus près de son art. Sur les nombreuses photos de Nijinsky, De Meyer ne réussi pas seulement à capturer la ressemblance et le talent du danseur russe mais aussi a transporter le spectateur dans le monde de rêve et de grâce de Nijinsky.

Aujourd’hui, seulement quelques unes de ces photos ont survécu , la plupart ont été détruites durant la Seconde Guerre Mondiale.

Adolph De Meyer mourut à Los Angeles en 1946.

Marine Lazarus

Ecrit par Marine Lazarus

Marine Lazarus, an Anglo-French photographer who moved to UK 3 years ago to study journalism at Brunel University in London. Marine is responsible for our Photographers Biographies section.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>